communiquer avec les ondes

De même que nous communiquons par la voix en modulant des ondes mécaniques issues de nos cordes vocales, de grands physiciens comme Hertz, Tesla, Branly ou Marconi ont compris qu’il était possible d’utiliser les ondes électromagnétiques pour transporter de l’information par la voie des airs.

A la fin du XIXème siècle, la compréhension de l’électromagnétisme a conduit à la maîtrise de l’électricité, qui a peuplé notre quotidien de sources artificielles de champ électromagnétique (ou OEM).

une bande à part : les ondes radio
Alors que différents types d’OEM sont utilisables pour transporter de l’information à distance, les plus répandues sont les ondes radio, également appelées radiofréquences. Il s’agit d’un large spectre de fréquences comprises entre quelques dizaines de kilohertz à 300 gigahertz. A l’intérieur de ce spectre, des bandes de fréquence sont attribuées à chaque usage. Cette répartition vise à assurer un service efficace à chaque utilisateur et à éviter le parasitage des transmissions et communications  – ne pas gêner les communications de la police ou des pompiers, par exemple, avec un talkie-walkie de particuliers…
C’est la maîtrise des ondes radio qui a permis la naissance de la « télégraphie sans fil » (TSF), puis de la radio, de la télévision et des formes modernes de télécommunication : émetteurs de radio, TV, liaisons satellites, réseaux mobiles GSM…

comment les ondes radio transportent-elles l’information ?
Le principe de base est simple. D’un côté, un émetteur « code » un message en faisant varier l’amplitude ou la fréquence de l’onde – un peu à l’image du morse. De l’autre côté, un récepteur réglé sur la même longueur d’onde capte le signal et le décode pour le restituer sous la forme voulue : sons, images, données…
Depuis la télécommande du salon jusqu’au satellite, tous les systèmes de télécommunication sans fil s’appuient sur ce principe. Même si, bien sûr, des technologies de plus en plus complexes sont mises en œuvre pour coder ces signaux électromagnétiques, améliorer leur qualité, décupler la quantité d’information transportée ou sécuriser la transmission.

mise à jour le : 16 août 2016